from-italy.com
Blog

Écoresponsabilise ta boîte à lunch

Cette semaine, je reviens en force avec mes sujets environnementalistes et je te donne 5 p’tits trucs, vraiment pas compliqués et faciles à intégrer à ta vie de tous les jours, pour éliminer des sources de déchets dans tes lunchs et ainsi faire diminuer la longue liste déjà beaucoup trop longue d’ordures qu’on produit chaque jour.

Les pots Mason

Parce que c’est pas juste une mode de hipster et parce que ça sert à autre chose qu’à faire les bougies que t’as vues sur Pinterest. En fait, je t’apprendrai peut-être que l’utilisation première des pots Mason, c’est de conserver de la bouffe, et ce, depuis longtemps déjà. En fait, les pots Mason, c’est probablement le meilleur contenant que tu peux avoir. C’est en verre, donc beaucoup plus durable que les plats cheapette en plastique (oui t’sais le fameux plat carré au couvercle bleu, qui fitte jamais d’ailleurs et qui très peu hermétique, voir pas pantoute), c’est très abordable (ils sont toujours en spécial au Canadian Tire en plus d’être vendus en caisse de 12), ils existent en à peu près tous les formats, et pour finir, le couvercle fitte sur toooous les formats de pots (pis en plus tu peux racheter un lot juste de couvercles au Dollorama genre). Mon point ici, c’est que le pot Mason est beaucoup plus écologique que n’importe quel plat en plastique, entre autres parce que sa durée de vie est beaucoup plus longue et que son utilisation est beaucoup plus répandue.

Acheter en vrac et en gros

Les formats collations, c’est une catastrophe écologique en plus d’être une arnaque en termes de rapport « quantité-prix ». J’voudrais pas péter ta bulle, mais quand t’achètes des biscuits Ritz au fromage en petits sacs déjà prêts pour ton lunch, ben tu payes pour l’emballage, le même emballage qu’on cherche ici à éliminer parce c’est un déchet inutile. Mon conseil est donc de faire toi-même tes propres portions collations dans des plats réutilisables, que ce soit ton yogourt à déjeuner, tes p’tits biscuits aux pépites de chocolat, tes crudités avec la p’tite trempette au tofu pis toute, tes poches de thé, ou encore ton jus d’orange du matin. Non seulement la planète va s’en porter mieux, mais ton portefeuille aussi. Ah pis en passant, y’a aucune marque commerciale qui bat les barres tendres maisons, qui ne sont pas emballées à l’unité.

Les sacs Ziploc, un gros no-no

OK ici je vous l’accorde, les sacs Ziploc style congélateur, ça peut être pratique des fois (giga emphase sur DES FOIS). Mais mettre tes p’tites crudités pis ta sandwich au baloney dans un sac de plastique (ou pire encore, emballé dans un Saran Wrap qui fait 8 fois l’tour de ladite sandwich) que tu vas t’empresser de garocher aux vidanges une fois ton dîner avalé, c’est juste non. Come on, t’es surement capable de faire un minimum de vaisselle pour être en mesure de réutiliser le même plat à lunch durant ta semaine.

Faire ses propres repas congelés

Faire ses propres repas congelés, c’est souvent plus santé et plus économique, mais c’est aussi plus écologique. On peut mettre des lunchs dans le genre lasagne ou pâté chinois dans un plat en pyrex ou encore de la soupe dans des pots Mason. Ça évite ainsi de jeter des emballages de carton et du plastique aux poubelles, tout en permettant d’avoir des réserves pour les imprévus ou les moments de rush où on n’a pas le temps de se faire à manger (parce que oui, y’a des moments où ça va vite dans la vie).

Traîner sa tasse

Principe assez simple : traîner sa propre tasse/verre/thermos réutilisable pour éviter de gaspiller un verre de carton toutes les fois où tu te gâtes avec un café, que ce soit un café filtre, du p’tit caf à 60 cents ou un latte Starbucks à 6 $.

Pour le style

Parce qu’être écolo et réduire sa consommation, ça ne veut pas nécessairement dire sacrifier le style. J’vous laisse avec une trooop belle boîte à lunch de hippie/hipster/grano : The Marlowe Lunch Bag. Offerte entre autres sur Etsy.

Autres articles

suis

adrien

papas

adrien

Rémission budgétaire 101

adrien

À go

adrien

La Boutique Lucia F. : Mon phare mode – Par Noémie

adrien

La fille qui sourit

adrien