from-italy.com
Blog

Être une « entre-deux »

Source

Ce que je déteste dans la vie, ce sont les gens qui mettent des étiquettes. Non, pire encore, je déteste les étiquettes tout court!  Comme si une personne pouvait se décrire en seulement quelques mots! Une sportive, une « fifille », une intello, une fille facile.

Je sais bien qu’à un moment donné, tout le monde entre dans une certaine catégorie, mais il me semble que c’est plus complexe que ça, non? En fait, mon problème, la vraie raison pour laquelle je déteste les étiquettes, c’est qu’aucune ne peut mettre attribuée! Je suis une entre-deux et ça m’a toujours compliqué la vie. Est-ce que je suis une sportive? Oui, ben non, je ne sais pas trop. J’ai joué au volleyball pendant cinq ans, j’ai été capitaine de mon équipe, mais j’ai arrêté. J’ai fait un peu de boxe, je m’entraîne régulièrement. Du ski l’hiver, du roller l’été, mais je ne suis pas une accro à l’activité physique. Au cégep, je ne me suis jamais inscrite dans une équipe, alors on classerait ça comment? Fille-qui-aime-le-sport-mais-pas-trop-qui-en-fait-régulièrement-et-qui-essaie-de-rester-en-forme?

Même chose pour le plein air. Est-ce que je suis une fille de plein air? Écoute, j’ai grandi à la campagne, dans un village de 1000 habitants, j’ai appris à chauffer un quatre-roues en même temps qu’une bicyclette à deux roues. J’ai passé ma jeunesse en camping pis à la cabane à sucre de mon papa et je reprends part à ces activités chaque fois que j’en ai l’occasion parce que j’adore ça. J’ai besoin d’air frais. Mais parle-moi pas d’une randonnée d’une demi-journée dans la boue où on glisse et on se fait grafigner par les branches et bouffer par les maringouins. 

Donc, que suis-je? Une fille « semi-extérieure »? Une fille d’extérieur moyennement motivée? Commencez-vous à voir où je veux en venir? Je suis née fille de campagne, mais je grandis fille de ville. Je suis indépendante, mais j’ai besoin de revenir régulièrement dans mon coin de pays et de passer du temps avec ma famille et mes ami(e)s. Je suis forte, mais si fragile à certains égards… J’arrive à répondre à tout le monde du tac au tac, mais un petit commentaire sur mon poids ou mon apparence peut me faire pleurer en boule dans mon lit.

Une autre de mes étiquettes préférées c’est : « FIFILLE ».  Suis-je « fifille »? TELLEMENT, parfois. Les souliers : j’adore, j’achète, je collectionne. Je prends soin de moi : facials, massages, vernis à ongles, maquillage. Pourtant il m’arrive de sortir de chez moi sans maquillage pis avec du linge mou, j’en manque pas! Je préfère de loin une soirée beer pong chez mon meilleur ami qu’une virée shopping qui donne mal aux pieds. Je rote! Souvent même. Je sacre, et je ris quand quelqu’un raconte des jokes vulgaires. « Fifille »? Gars manqué? Je dirais que ça dépend des jours. 

J’ignore comment me définir, je ne sais même pas si mes amies les plus proches pourraient bien le faire! Pourtant, je sais ce que je veux dans la vie, je suis confiante et je sais où je m’en vais. C’est juste que je trouve qu’il n’existe pas de catégorie qui me convienne parfaitement. 

C’est comme avec les garçons, j’aime les relations simples mais pour qu’elles le soient, j’ai besoin d’un autre entre-deux! Et ils sont rares. Je veux un gars romantique, mais écris-moi pas des trucs « quétaines » comme si t’étais le cousin de Molière, sinon tu me perds. Je veux un gars protecteur, mais je ne considère pas qu’écœurer mes meilleurs chums de gars ou fouiller dans mon iPhone quand j’ai le dos tourné soient des marques d’affection ou d’amour. Je veux quelqu’un de fiable, mais si tu me fais un plan de vie après quelques mois, je vais CAPOTER! Je veux un gars intelligent, avec une tête sur les épaules, que je vais pouvoir traîner au musée, mais je veux qu’il soit quand même capable de décrocher, de vivre un bon hangover avec moi pis qu’on se prenne parfois du McDo. Je veux un gars drôle, pas ÉPAIS, drôle. Un gars qui va vouloir voyager avec moi, pas juste dans un tout inclus à Cuba. 

J’ai besoin de quelqu’un qui me ressemble sur plusieurs points, j’ai besoin d’un gars qui aime beaucoup de choses, qui ne jure pas seulement par UN sport, UN passe-temps ou UN intérêt. J’ai besoin de quelqu’un qui me ressemble dans sa différence. 

Alors voilà, quelques catégories auxquelles j’appartiens partiellement. En fait, j’ai écrit tout ça pour me présenter. Bonjour, je m’appelle Elodie Cloutier, je suis une ENTRE-DEUX

Source photo de couverture

Autres articles

La peur de l’inconnu

adrien

Les «Worry people», pour vous aider à dormir sans soucis – Par Alexa |

adrien

Le Manoir Coquetterie – Par Mary Lynn

adrien

La Balade gourmande de Victoriaville et sa région

adrien

Nos vies d’fous

adrien

La Bolivie : ta prochaine destination voyage!

adrien