from-italy.com
Blog

Guide de survie culinaire pour backpackers – Par Emmanuelle Rivest

Je suis certaine que presque tous les backpackers se sentent interpellés et se rappellent d’innombrables souvenirs, si je parle de sandwichs dévorés dans un autobus entre deux autres voyageurs en sueur, de toasts au beurre d’arachide prises sur le fly le matin avec un café instantané, de pâtes à la sauce tomate cuisinées dans un chaudron semi-propre, d’œufs brouillés oignons-tomates-et-tout-ce-qui-reste-du-sac-d’épicerie… bref de la bouffe classique de backpackers! Je ne sais pas pourquoi, mais même s’il n’y a rien de gastronomique dans tout ça, en voyage ça goûte toujours meilleur! Ça doit être l’effet de l’expérience sensorielle totale que le voyage amène. Pas mal plus nice de manger son Kraft Diner après la hike d’un volcan, devant une vue incroyable et en n’ayant dans ses oreilles que le bruit apaisant de la nature, plutôt que de le manger devant la TV chez soi, non?

Selon moi, il y a des essentiels que l’on devrait toujours avoir avec soi lorsqu’on voyage et qu’on fait sa propre cuisine. La règle d’or, c’est qu’il faut que ça se conserve sans avoir besoin d’un frigo (bien sûr, si vous êtes installé à un endroit pour quelques jours et qu’il y a un frigo, gâtez-vous le fromage et le yogourt!), parce qu’il arrive trop souvent que l’on doive faire des heures de bus à la chaleur, qu’il n’y ait pas de cuisine à l’auberge ou qu’il n’y ait qu’un petit dépanneur pour faire ses courses.

Voici donc mon top des aliments super pratiques à avoir toujours sur soi pour ne jamais être mal pris :

L’avoine

Source

Un déjeuner simple, nourrissant et qui peut facilement être pimpé à son goût. Vous n’avez pas d’eau chaude? Achetez-vous un café, un thé ou un yogourt et mélangez-le à votre avoine. Si vous êtes mal pris, de l’eau froide peut aussi faire la job. Ajoutez à votre gruau du granola, du beurre d’arachide et des fruits, et vous aurez un repas de roi. En plus, l’avoine est habituellement très économique et se vend en gros format que l’on peut ensuite traîner facilement.

Le beurre d’arachide

Source

LE classique par excellence! Malgré que dans quelques pays, il puisse être plutôt cher, le beurre d’arachide n’a pas d’égal. Il agrémente n’importe quel bout de pain, de tortillas, de biscuit ou de viennoiserie, et il s’ajoute à merveille au yogourt, au gruau, aux céleris et même aux plats salés (pensez au poulet à l’arachide ou bien à ma recette de wrap au thon. Pour moi, le beurre d’arachide est le sauveteur des matins pressés et des trajets d’autobus interminables! Et en plus, une fois vidé, tu peux garder le pot pour préparer tes prochains gruaux sur la route.

La canne de thon

Source

La canne de thon se traîne trop bien pour que j’ose ne pas la mentionner. Il y a toujours un million de saveurs, ce qui vous permet de varier et de ne pas avoir besoin d’ajouter un assaisonnement (ce dont on manque toujours lorsque l’on voyage). Le thon peut être la vedette de votre riz, de vos pâtes ou de votre sandwich. Petit truc : prenez soin de choisir les cannes qui peuvent s’ouvrir sans avoir recours à un ouvre-boîte.

Les épices, piments ou herbes

Source

Ne pensez surtout pas que les épices sont facultatives. Manger doit rester un plaisir, même dans la simplicité. Les épices peuvent TOUT changer à un plat. Une recette fade et sans goût peut facilement devenir excellente en y ajoutant des pincées d’herbes ou de piment. Quelques herbes fraîches du coin seront bien sûr toujours les bienvenues, cherchez-les dans les marchés : elles sont souvent à un prix dérisoire et vous pouvez souvent en acheter que la quantité que vous désirez. Sinon, achetez-vous une épice ou une herbe séchée que vous appréciez particulièrement et qui peut facilement se fondre à n’importe quel plat : paprika, basilic, persil, curi, origan, mélange d’herbes italiennes…  Pour moi, c’est toujours les pots de sauce piquante qui me sauvent la mise. En plus, il y a souvent des sauces produites dans la région visitée qui nous permettent de mettre les saveurs du pays dans notre assiette. Un dernier truc : si vous allez au resto et qu’on met à votre disposition des sachets de sel ou de poivre, prenez-les et vous en serez ravi lorsque vous préparerez votre omelette le lendemain!

Les tortillas

Source

En voyage, les tortillas remportent la palme de la bouffe la plus pratique à traîner sur soi. Alors que le pain régulier sèche, s’écrase et prend beaucoup de place, le tortilla, quant à lui, se glisse facilement dans les bagages, se conserve plus longtemps et ne prend pas beaucoup de place. Faites-vous des quesadillas ou des rouleaux bananes-beurre d’arachide; vous ne regretterez pas d’avoir choisi les tortillas!

J’ai un dernier truc pour vous : ayez toujours des ustensiles robustes, un canif et un plat de style Tupperware qui se visse. Honnêtement, je me sers de ces accessoires à TOUS LES JOURS en voyage. Je fais aussi une mention au miel, à la cannelle et aux noix, que je chérie particulièrement.

Et vous, quels sont les aliments qui vous sont indispensables lorsque vous voyagez? J’ai connu quelqu’un pour qui son pot de pesto de la maison était son must, et c’est quand même pas bête! Allez, partagez vos inspirations pour que nos repas de voyage soient les plus savoureux possible!

Autres articles

juger

adrien

L’obsession du marbre

adrien

choisir

adrien

Être en couple avec un fumeur

adrien

Édito beauté – Printemps 2016

adrien

Oui, je fais des erreurs. Non, je me sens pas coupable.

adrien