from-italy.com
Blog

Je t’aime la vie ! – Par Emilie

Nana Mouskouri a dit : Je t’aime la vie.

La majorité du temps, je suis en accord avec elle.

OK, il y a des jours où tout est contre moi, j’ai mal à vie, je suis une needy wifey, bref une journée où mon seul but est : la survie. Mais quand je prends le temps de m’attarder sur le fait que ma vie est éphémère, fragile et précieuse, je me permets de me rappeler d’aimer toutes ses facettes.

Quand j’étais jeune, tout me semblait illimité, éternel et inépuisable (encore un peu), mais à force de faire des excès, de risquer beaucoup de choses et d’en gaspiller j’ai pris conscience qu’une vie j’en ai juste une et je veux la vivre pleinement. La vie me fait un constant rappel de l’urgence d’exister.

Mes prises de consciences saisonnières sont une motivation pour moi de me précipiter à aller de l’avant. Naturellement, la vie fait un tri pour moi. J’ai toujours des signes très évidents quant au chemin à prendre et ils se manifestent par des successions d’opportunités à prendre ou à laisser passer.

Je ne veux jamais arrêter d’avoir des rêves, des buts et des objectifs précis. Malgré mon positivisme (un peu trop parfois selon certains ), je ne veux laisser le doute m’empêcher d’agir. Avoir envie de me battre, de persévérer, de travailler fort et de m’acharner.

J’ai toujours les bonnes personnes dans ma vie au moment qu’il faut. Je n’ai aucun regret quant aux personnes que j’ai connu ou qui sont passées dans ma vie, elles m’ont toutes apporté à un moment du bonheur ou encore une leçon. OK, j’en conçois à une certaine période de ma vie, tout était synonyme de catastrophe, mais aujourd’hui j’en ai tiré une leçon exemplaire.

L’important pour moi, c’est de garder le focus et de vivre au maximum chaque moment. Rien n’arrive pour rien, tout a une raison et c’est pourquoi j’aime ma vie!

Autres articles

Faire le deuil de son emploi

adrien

Le changement

adrien

Être libre, juste ça!

adrien

S’initier à la politique en 3 étapes (presque) faciles

adrien

nouvelles

adrien

Si c’est ton premier hiver…

adrien