from-italy.com
Blog

Le struggle du recyclage

Comme mentionné la semaine dernière, je te reviens en force aujourd’hui avec les principaux commandements du recyclage. C’est niaiseux, on en conviendra, mais apparemment qu’en 2015, bon nombre de citoyens québécois ne savent pas comment gérer leur bac de recyclage. Je dois l’avouer, j’ai moi-même dû effectuer quelques recherches avant de devenir la queen du bac bleu.

Recycler ses déchets présente une multitude d’avantages écologiques et économiques, notamment la réduction de la consommation de matières premières à la source, ou encore la diminution des émissions de gaz à effet de serre grâce au moindre coût énergétique de la fabrication de produits à partir d’éléments recyclés. On estime d’ailleurs que la fabrication de papier recyclé, comparativement au papier non recyclé, nécessiterait près de 5 fois moins d’énergie. Il s’agit là d’une diminution de près de 390 000 tonnes de CO2, ce qui représente en moyenne les émissions de 200 000 voitures chaque année!

Pour des résultats optimaux, il est toutefois impératif de bien trier ses déchets. Autrement, mettre quasi n’importe quoi dans son bac de recyclage n’aurait pour effet que d’augmenter le travail au centre de tri, en plus de représenter des risques de contamination des autres matières et même des risques de bris d’équipement. Le cas échéant, on vient systématiquement d’annuler toute bonne volonté de tirer des bénéfices écologiques et économiques du recyclage.

Voici donc pour toi, Crépu, une belle grosse liste de ce qui va dans le recyclage.

Papier et carton :

  • Tout ce qui s’appelle papier ou à peu près : journaux, revues, magazines et catalogues, annuaires, circulaires, feuilles de papier (même si elles sont brochées), enveloppes (sauf si matelassées), factures et même billets de loto;
  • Boîtes de carton, boîtes de céréales, boîtes d’aliments surgelés, boîtes de chaussure… (tu l’auras saisi) préférablement défaites et aplaties;
  • Rouleaux de carton (genre rouleaux de papier de toilette);
  • Sacs de papier et sacs de papier bruns d’épicerie;
  • Chemises de classeur (sauf si composées de plusieurs matières, par exemple les cartables);
  • Cartons de jus et de lait à pignon (du genre berlingot, mais de tout format);
  • Cartons d’œufs.

Grosso modo, la grande majorité des papiers et cartons vont dans le bac, assure-toi seulement qu’ils ne soient pas imbibés de gras – genre boîte à poulet du St-Hubert – puisqu’ils risquent de contaminer les autres matières. À noter aussi que le papier ciré, le papier métallique, le papier photo, la tapisserie et les autocollants ne vont pas au recyclage. En cas de doute, on cherche le logo.

Matières plastiques :

  • Bouteilles d’eau (si tu consommes de l’eau embouteillée, c’est la moindre des choses de recycler la bouteille!), bouteilles de jus, de liqueur, d’huile et de vinaigre ou autre…
  • Contenants de savon à linge, d’assouplisseur, d’eau de javel et autres contenants de produits ménagers (on laisse le couvercle ou le bouchon sur le contenant);
  • Pots de margarine, de crème glacée, de yogourt (Attention! Gros pots de yogourt ou petits pots vendus à l’unité seulement. Les packs de 4 yogourts et plus ne sont pas recyclables);
  • Pots de beurre de peanut et de mayo;
  • Contenants pour petits fruits, sauf #6;
  • Contenants pour produits de beauté, de cosmétiques, de santé, d’hygiène personnelle pis toute;
  • Contenants d’œufs.

Emballages de plastique : 

  • Sacs d’épicerie (attention, on doit les mettre les uns dans les autres puis faire un nœud pour faciliter le triage et prévenir les bris d’équipement au centre de tri);
  • Sacs à pain, à pâtisserie et à lait (propres, sans graines et sans gras).

La majorité des plastiques sont acceptés dans les centres de tri, sauf le polystyrène. Il est identifié plastique #6 et c’est pourquoi il faut bien regarder les étiquettes avant de jeter un article. La styromousse est notamment une forme répandue du polystyrène. Comme il ne se recycle pas et peut causer de gros dommages lorsqu’il se désintègre en petites graines dans la nature, il est fortement conseillé d’en réduire grandement la consommation. Pour ma part, j’ai décidé de boycotter les cafés ou restos qui servent encore des breuvages dans des contenants en styromousse ou qui donnent des ustensiles en plastique, aussi dérivés du polystyrène.

Pour ce qui est des contenants, on rince, mais pas trop. Ils doivent être propres pour éviter la contamination, mais ils seront tout de même rincés au centre de tri et on veut éviter la surconsommation d’eau.

Vitre et verre :

  • Bouteilles de vin, d’eau minérale, de jus, d’huile d’olive et autres bouteilles en vitre;
  • Pots dans le genre cornichon, moutarde, salsa…

Tous les contenants et bouteilles en vitre, peu importe la couleur, vont au recyclage, avec ou sans l’étiquette de papier. On fait toutefois attention de ne pas garrocher le tout dans le fond du conteneur, puisque la vitre fracassée peut entraver le travail au centre de tri.

S’il y a une mention spéciale pour la consigne, il est préférable d’aller directement chez un détaillant plutôt que de l’envoyer au recyclage.

Métal :

  • Cannes, avec ou sans étiquette;
  • Canettes d’aluminium non consignées au Québec;
  • Couvercles et bouchons;
  • Assiettes, papiers et contenants en aluminium.

Pour les canettes consignées, il faut les retourner chez les détaillants. Ça demande un effort supplémentaire, mais au moins c’est payant.

Seulement une petite proportion de nos déchets (inférieure à 15 %) est réellement destinée aux sites d’enfouissement. Si 40 % sont composés de matières putrescibles compostables, les 45 % restants peuvent être recyclés, par le recyclage municipal certes, mais également par d’autres organismes. Par exemple, la peinture, les batteries et les ampoules ne vont pas dans le bac bleu, mais peuvent tout de même être recyclées dans les écocentres. Je t’invite d’ailleurs à consulter le site Recréer en cliquant ICI pour connaître les organismes qui acceptent ce genre de matières.

Mieux trier ses déchets peut faire une énorme différence sur le plan environnemental, mais éviter de consommer des produits suremballés est également primordial. Remember, chaque petit geste compte, ça fait que continue de traîner ta tasse réutilisable et de rincer tes cannes!

Cheers!

Sources : M ta Terre, Recréer

Autres articles

occupé

adrien

Destination Tadoussac

adrien

Nicky Sushi Limoilou : La première rivière à sushis au Québec

adrien

Surmonter la déprime automnale-hivernale

adrien

Les plus beaux sacs

adrien

Maîtriser le boho chez soi – Par Carole-Anne

adrien