from-italy.com
Blog

Ma blonde m’énerve… depuis 10 ans

À la suite de mon article « Mon chum m’énerve… depuis 10 ans » que vous pouvez lire ICI, mon homme a décidé de prendre sa revanche. Moins à l’aise que moi avec les mots, il est par contre très précis quand vient le temps d’exprimer ce qui l’énerve chez moi. C’est donc avec délectation qu’il s’est prêté au jeu et que j’ai recueilli ses propos.

Ma blonde et moi, on s’est connus il y a 10 ans, un soir de réveillon du Jour de l’An. Je travaillais comme serveur dans un resto, et elle y était pour festoyer avec des amis. J’y étais pour gagner quelques dollars, et elle, pour faire des rencontres intéressantes, question de terminer l’année en beauté. BANG! Coup de cœur au premier regard. Son sourire m’a accroché. T’sais THE sourire? Un sourire semi-coquin, celui qui illumine ses yeux et qui lui creuse une fossette dans la joue? Celui qui te donne le guts d’aller vers elle et de faire les premiers pas? 10 ans plus tard, ce sourire est toujours aussi clair dans ma tête. 10 ans qu’elle me sourit, même si elle m’engueule aussi de temps en temps. 10 ans qu’elle se met cute quand on sort afin que je sois fier de l’avoir à mon bras. 10 ans qu’on peut discuter de sports ensemble parce qu’elle s’y connaît autant qu’un chum de gars. Je peux même lire le cahier Sports dans sa face quand on va déjeuner au resto. Elle, elle lit le cahier Arts et spectacles. Aux yeux des autres, on a l’air d’un couple plate qui se parle pas, et ça nous fait rire chaque fois, mais ça nous convient parfaitement.

Mais, des fois… moi aussi, ma blonde « m’énarve »!

  • Elle « m’énarve » dans sa manie de faire le ménage. Elle s’occupe de tout ce qui est visible au premier regard seulement. Oubliez l’ordre dans les tiroirs et les garde-robes. Je ne l’ai jamais vu nettoyer l’intérieur du four. Faut juste que ça ait l’air propre « en apparence ».
  • Elle « m’énarve » quand elle fait le sapin de Noël le 1er novembre. Oui, vous avez bien lu, le lendemain de l’Halloween, bâtard! Pendant qu’elle pige dans le plat de bonbons ramassés par Ti-homme, elle met Happy X-Mas de John Lennon, et elle a l’air d’une enfant de 5 ans qui a bu 4 Red Bull au milieu des guirlandes et des lumières.
  • Elle « m’énarve » quand elle chiale contre les documentaires à Canal D ou qu’elle trouve plate le documentaire sur les pyramides d’Égypte qui me fait triper. Elle, elle s’extasie sur America’s Next Top Model ou les vieux films d’ados dont elle n’arrive pas à décrocher même si elle a plus de 30 ans.
  • Elle « m’énarve » quand elle termine mes phrases chaque fois que je raconte une anecdote. Elle dit que c’est par souci d’exactitude. Moi, je pense que c’est parce qu’elle aime trop ça me voler mon punch.
  • Elle « m’énarve » quand elle a raison. À mon grand désespoir, ça arrive 90 % du temps (faut bien que je me laisse une marge, elle n’est quand même pas infaillible).
  • Elle « m’énarve » quand elle prend son petit air « Je-feel-pour-faire-de-quoi-et-je-sais-que-ça-te-tente-pas-mais-tu-sais-que-si-on-fait-rien-je-vais-bouder-toute-la-journée ».
  • Elle « m’énarve » quand elle me dit « colle-moi, j’ai besoin d’affection », mais qu’elle ne comprend pas que si on se colle trop longtemps, je vais inévitablement avoir envie de plus… Sorry de vous l’apprendre les filles, mais tous les gars pensent comme moi là‑dessus.
  • Elle « m’énarve » quand elle lève le ton à tout bout de champ quand on a une discussion. T’sais, je lui parle calmement, mais comme elle est beaucoup un peu susceptible, elle s’énerve facilement, et elle monte le ton sans s’en rendre compte. C’est un petit peu agressant pour les oreilles, surtout quand on est en public.
  • Elle « m’énarve » quand elle part magasiner pendant 4 heures minimum 2 fois par mois. Heureusement, elle sait trouver les bons deals pour ne pas faire exploser sa carte de crédit. Mais je ne comprends pas comment elle peut affirmer avoir besoin d’aller dans les boutiques aussi souvent afin de préserver sa santé mentale, alors que, moi, ça me rend fou d’aller au centre d’achat.
  • Mais ce qui « m’énarve » le plus… c’est son maudit SPM. Dans ce temps-là, j’ai le goût de lui prendre un abonnement mensuel de 5 jours avec un psy, d’aller m’enfermer dans un chalet où il n’y a pas un air bête à minimum 20 km à la ronde et de l’échanger contre le dernier NHL sur la PlayStation.

Mais même avec tous ses petits travers et son fichu caractère, je remercie la vie chaque jour de l’avoir mise sur ma route. J’haïs ça quand on se chicane, même si j’aime bien nos réconciliations sous la couette! 😉 Tous les jours, j’essaie de la mettre en valeur et, elle, elle réussit à faire de moi un meilleur homme.

Elle m’énerve, mais j’espère qu’elle continuera à le faire encore longtemps, parce que la vie sans elle m’énerverait sans doute beaucoup plus.

Autres articles

Perles et Paddock

adrien

Tendances maquillage pour l'automne

adrien

La cohérence cardiaque : un outil de gestion du stress

adrien

S’approprier les tendances maquillage automne 2022

adrien

Journal d'un infidèle

adrien

Entrevue avec Amelle Chahbi

adrien