from-italy.com
Blog

Portland d'octobre

J’ai de la chance! J’ai trouvé un billet d’avion pour pas trop cher. J’ai pu prendre une semaine de congé du boulot. Des personnes précieuses se sont occupées de mes enfants, comme s’ils étaient les leurs. J’ai pu respirer, à grandes bouffées. Gonfler mes poumons comme si toute la vie pouvait entrer dedans d’un coup.

Je suis tombée en amour avec une ville : Portland. On dirait Montréal, un peu. Y’a du vert, y’a de la pluie, y’a un je-ne-sais-quoi. Mais, surtout, à Portland, y’avait mon amoureux, que j’ai rejoint pour la moitié de ses vacances. Je suis peut-être trop sentimentale, mais si je suis tombée en amour avec cette ville, c’est pas mal pour ça. Parce que mon voyage, je l’ai vécu avec un filtre pétillant devant les yeux.

À Portland, j’ai bu du café. Beaucoup de café. Dans des tas de bons cafés. En riant avec lui. En faisant du people watching avec lui.

À Portland, j’ai mangé des beignes. De sales bons beignes. En essuyant le crémage sur le coin de sa bouche à lui. En prenant des photos de ses dents pleines de chocolats. En rigolant avec lui.

À Portland, j’ai pris le bus. Et heureusement que j’étais avec lui, parce que je ne me serais jamais rendue nulle part.

On s’est tenu la main. On a visité tous les endroits qui me plaisaient. Ou presque. On a même dormi pas mal trop tard certains matins. Pis on ne s’est même pas senti mal, ou à peine pour la forme, tsé.

À Portland, on a bouffé comme des affamés. Avec nos regards qui brillent. Le sien, le mien.

De cette ville, j’ai absorbé le plus de trucs possible. En accotant ma tête sur son épaule. En m’appuyant sur lui. Et c’est pour ça que c’était aussi magique.

Portland, en vrac, c’est : un vol aller-retour pour 500$, en octobre. Une ville verte : la verdure, oui, mais pour les efforts environnementaux, pour le transport en commun hyper fonctionnel, le compost partout, etc. C’est aussi une ville grise : il pleut tout le temps un peu. Portland, c’est diversifié en ta’ : Keep Portland Weird. C’est écrit partout. Et c’est une ville clairement féministe.

Crédit photo: Frédéric Gagnon

Pis mon petit top :

Cafés : Case Study, Heart, Water Avenue

Restos : LittleBird, Bamboo Sushi, Chicken& Guns, Doug Fir Lounge

Snacks : Blue Star Doughnuts et Voodoo Doughnuts (ben ouais!)

Apéro : Clyde Commons, SE Wine Collective, Portland City Grill (pour la vue )

Endroits : Powell’s Library, les différents quartiers du South East, pis la nature de l’Oregon.

Par Marylène Kirouac

Autres articles

Des citrons, des citrons et des citrons – Par Emilie

adrien

J'ai vu la détresse courir

adrien

5 romans pour faire lire ton chum pendant les vacances

adrien

Mon roadtrip au Nouveau-Brunswick

adrien

saint-valentin

adrien

Ode à la laine – Par Aglaé

adrien