from-italy.com
Blog

Quand tu rentres pas dans du 5 XL

Tu achètes local. Tu achètes artisanal. En tout cas, tu essaies.

Mais pour la mode en général, tant locale qu’internationale, on boude ta physionomie.

Il y a plein de petites boutiques qui te font envie, où tu vas flirter avec les tissus, les couleurs et les créations à tes heures, mais d’où tu ressors le plus souvent dépitée, avec une impression de toi-même comme d’un haut-le-cœur.

Parfois, même dans les grandes tailles, tu retiens tes larmes dans la salle d’essayage parce que tu n’arrives ni à passer la robe au-delà de ta poitrine, ni à la retirer sans craindre de la déchirer.

Souvent, il n’y a pas de grande taille du tout.

Mais ce sont tes expériences d’achats de vêtements en ligne qui demeurent tes meilleurs dépresseurs à ce jour.

La seule et unique fois que tu as commandé un manteau sur un site Internet, tu as reçu un truc que t’as été obligée de donner, vu sa taille, à une fillette de 8 ans. Eh mince. Pourtant, le manteau était de taille XXL!

Un autre de ces sites qui te fait craquer question vêtements.

Et les vêtements, comme les boucles d’oreilles, c’est ton dada.

Dommage. L’industrie n’est pas du tout d’accord avec toi. Avec ton corps, surtout.

Avant, c’étaient les manteaux sur ce site qui te faisaient rêver. Depuis, ce sont les robes longues, courtes, à pois, fleuries, unies et toutes les autres qui, malgré la saison chaude étant loin dans nos pensées, te font littéralement baver!

Parce que tu.ne.résistes.pas.aux.robes.

Mais, avec l’expérience du manteau XXL, tu t’es dit qu’il valait mieux ne pas prendre de chance… tout en t’autorisant à jeter un coup d’œil à la section de robes plus size du site.

Insulte suprême.

Déjà, tous les looks vintage que tu adores, ils ne se font pas dans des tailles qui dépassent celle que tu avais à l’école secondaire – il y a vingt ans. Les belles robes évasées ou à jupe bouffante, celles avec un licou, celles de couleurs vives ou d’un rouge provocant, le corset flatteur, la boutonnière originale ou la dentelle délicate, c’est pas pour toi : ta taille, elle n’existe que chez les ogresses. Ta féminité, faut pas l’exhiber, faut la cacher.

Sinon, il ne reste que des robes décolletées qui semblent sortir du rayon lingerie et que tu ne serais même pas à l’aise de porter pour dormir, ou encore quelques robes de soirée très classe, mais qui assurent un découpage du beigne sur mesure.

En effet, quand elles ne sont pas carrément hideuses à tes yeux, ces robes sont un compromis d’enrobage de gras et… de porn. Elles te dessinent le bourrelet à étages en 3D, avec des tissus trop moulants et des coupes qui donnent l’air aux sublimes mannequins « supposément taille plus » d’être des petites grosses habillées en cochonnes du X.

ET ÇA-TE-FAIT-CHIER.

En somme, non seulement on ne fait pas de belles robes à ta taille, mais celles qui semblent être conçues pour l’être ont surtout comme effet de t’humilier dans ta graisse.

Je ne sais pas si vous avez souvent pris le temps de mesurer le tour de vos hanches, de vos épaules ou de votre buste, avec un gallon à mesurer, mais si le cœur vous en dit, je vous invite à faire l’exercice et à songer à ceci :

XXXXXL correspond au plus gros tour de buste de tout le site Internet où j’ai commandé. Cette taille n’y existait que pour une seule robe. Discontinuée. Et qui ne faisait que 120 cm de tour de poitrine.

1 2 0  C M  DE BUSTE pour du  5 X L!!!

Bref, je retourne à mes chips.

Photo de couverture : shymagazine.com

Autres articles

Bonne rentrée en enfer

adrien

As-tu peur du bonheur?

adrien

Le minimalisme : défi d’un mois

adrien

ON L’SAIT! Les 10 conseils qu’on a trop souvent lus sur les blogues et dans les revues de beauté – Par Jade

adrien

Les hormones printanières

adrien

Faire le ménage

adrien