from-italy.com
Blog

Deux filles et 9000 geeks – Par Jade et Noémie Ouellet

Retour sur le Comiccon de Québec

Le 25 octobre dernier, Noémie pis moi, on s’est rendues au Comiccon de Québec. Pas déguisées. Elle, elle se concentrait sur le Cosplay. Moi, je m’occupais du reste. J’étais contente que Québec reçoive un événement comme ça. Notre chère Capitale-Nationale me semblait toute désignée pour accueillir un rassemblement de l’envergure d’un Comiccon. Geek à souhait. Aussi, je pensais aux retombées du festival, et aux impacts positifs qu’il aurait sur le royaume de la 801.

Je me disais que c’était une ben bonne affaire.

Et j’étais vraiment contente, by the way, d’être témoin de la première édition de cette dite « ben bonne affaire ».

Étape 1 : se grailler d’amis experts.

C’était la première fois que j’assistais à ce genre de convention là. Noémie aussi. Je m’étais préparée. J’avais écouté plein de films de superhéros, visionné tous les Star Wars, joué à Fable, vu la première saison de Walking Dead, fais un tour rapide des anciens épisodes de Hulk. Même si je me sentais prête au boutte, j’ai quand même décidé de me rendre au Comiccon accompagnée de vrais passionnés, de gars qui avaient vu neiger. Des gros flocons ronds et étincelants dans le ciel d’une BD manga.

Meet Louis-Pierre et Gérard, mes experts et sauveurs.

Noémie a fait la même chose. Elle aussi, elle était novice. S’imprégner du monde des comiques, mes amis, c’est pas si facile que ça en a l’air. Et c’est pas en bavant devant à peu près tous les acteurs qui ont joué Superman au cinéma qu’on devient un spécialiste. Si je retiens quelque chose de cet événement-là, c’est qu’il me reste des croûtes à manger avant d’être une vraie geekette.

Enfin.

Étape 2 : Faire le deuil des vedettes.

J’étais stressée, un peu. Comment allais-je réagir devant Chewie? M’évanouirais-je devant les muscles de l’authentique Hulk? Je me demandais si la timidité allait me pogner devant l’une ou l’autre des stars invitées, celles que je m’étais affairée à connaître avant que ne se déroule l’événement tant attendu. Lou Ferrigno, l’ancien Hulk, Peter Mayhew, qui jouait Chewbacca, pis Steven Yeun, de Walking Dead, la série.

Premier constat et seul point négatif : j’étais inquiète pour rien. Aucune des vedettes annoncées par les organisateurs de l’événement n’y a pris part. Ça avait de quoi débander les fans qui s’étaient procuré, pour la somme de 40 $ environ, un billet pour assister aux deux jours que durait l’événement. Je dis « aucune des vedettes », mais Guy Lafleur était là, lui. Je cherche toujours son lien avec les exposants et les autres invités, mais en tout cas. Pourquoi pas! Je me suis dit que sa présence était peut-être justifiée par les jeux vidéos de la NHL.

Étape 3 : vivre l’expérience COMICCON

Quand on est entrés dans le Centre des congrès, parce que c’est là que se déroulait la convention, les yeux de Louis-Pierre et de Gérard se sont illuminés. À vrai dire, Gérard était là depuis déjà une demi-heure, et il nous a accueillis en nous précisant que le Comiccon, c’était « vraiment hot, en tout cas, de ce que j’ai vu! »

Moi aussi, dans le fond, je pensais ça. J’étais pas encore entrée dans la salle d’exposition principale que je me sentais déjà debout devant un vaisseau appartenant à l’univers de Ghostbusters, aux balbutiements d’une tradition. Ça sentait le tapis pis le poil de Furries, les perruques roses ou mauves des filles habillées en manga, le zombie et la poupée démoniaque.

C’est dans la salle d’exposition qu’on a vraiment pu constater à quel point le Comiccon était bien organisé. En tout cas, pour une première! Qu’on soit initié ou pas, il n’y avait pas là lieu de s’ennuyer. Honnêtement, s’est dressé devant moi tout un monde à découvrir. Un monde vraiment vaste, loin de l’image que je m’en faisais. Un monde pop. Moitié gore, moitié bubble gum. Des talents de fou aussi. J’y ai découvert des dessinateurs et des bédéistes so HOT, de même qu’une trâlée d’entrepreneurs et d’artisans tantôt locaux, tantôt d’ailleurs.

J’ai aussi eu la chance d’assister à un chapelet de petits films de zombies, et de m’interroger sur la manière dont on met en image des personnages qui existent même pas.

Tous les fans à qui j’ai parlé maudissaient leur portefeuille, déçus de ne pas pouvoir repartir avec le Centre des congrès au complet. Flottait dans l’air comme un parfum de réjouissance, exempt de déception. De toute évidence, l’absence des vedettes n’avait pas affecté le moral des troupes qui, à leurs dires (et à voir leur face), « trippaient sur un temps ».

Étape 3 : reluquer costumes et cosplay! (et céder la parole à Noémie!)

Armée de mon iPhone, je suis arrivée au Comiccon avec le défi de prendre en photo les plus beaux costumes/cosplays. Premier constat, ce n’est pas la majorité des gens présents qui étaient déguisés. On pourrait estimer qu’environ 20 % étaient costumés. Ce qui n’est pas énorme compte tenu du contexte de l’évènement. Toutefois, j’ai quand même réussi à capturer pour vous les plus wow que j’ai vus. Deuxième constat, les geeks prennent vraiment un temps fou pour se créer des costumes les plus ressemblants possible et ils prennent cela à cœur. Mention spéciale aux gens déguisés en zombie (très réalistes) qui frappaient dans les fenêtres de l’entrée du Centre des congrès, c’était génial. En plus, ils sont super fins et sont très contents de se faire prendre en photo. Fan finie d’Harry Potter comme vous le savez, j’ai même eu le bonheur de rencontrer Hagrid! Voici donc en images, le compte rendu de ma visite :

Hagrid

Anna de Frozen

Un personnage de Resident Evil

La mariée cadavérique

Assasin’s creed & le chapelier fou

La brigade Star Wars

Un monsieur du jeu vidéo Halo

Bonus : Le Storm Trooper et moi (très contente)

Alexe Raymond, réviseure, raymond.alexe@gmail.com

Autres articles

Sclérosée par le temps

adrien

environnement

adrien

5 trucs pour économiser gros avant les fêtes

adrien

À toutes les Valérie

adrien

3 bonne raisons de magasiner tes lunettes chez Langlois Opticien St-Roch

adrien

Au gars qui s’est sauvé de chez mon amie après avoir éjaculé…

adrien