from-italy.com
Blog

Douce fin de session – Par Jade

Salut mes crépues,

Il neige. Yé! Je me vois déjà, assise en indien sur le bord d’un feu de foyer, avec mes bas de laine pis un café brésilien. Un chocolat chaud brésilien! Du vin chaud! Une soute de skidoo! Des patins dans les pieds sur le bord d’un lac gelé, parce que je sais pas patiner.

Je suis enivrée par l’hiver, inspirée au coton. Je regarde par la fenêtre pis j’ai juste envie d’aller prendre une marche. De me mettre la face au-dessus d’une chandelle à la cannelle. D’enfourner une batch de pâtés à la viande. De faires des anges pis des bonshommes de neige.

Mais là, shit de mautadit, LA FIN DE SESSION ARRIVE.

C’est le temps, je pense, de commencer à capoter.

La fin de session arrive, pis la dernière affaire dont j’ai l’goût, c’est ben de m’assoir devant Shirley (mon portable) pour commencer un travail pratique de cinquante pages. ARK! Je les vois arriver, les trois semaines de labeur qui m’attendent. Je me vois déjà manquer les partys de Noël d’avant le 12 décembre. J’ai rien que le goût de m’exiler dans un chalet en Montérégie.

Maintenant que vous savez ça, vous comprendrez que mon début de semaine fut tough et teinté de procrastination. Sauf que là, mardi matin, je me suis dit : Non! No way! No more! J’ai retroussé mes manches, pis j’ai pondu une liste de trucs pour vivre :

UNE FIN DE SESSION TOUT EN DOUCEUR!!! OLÉ!!!

  1. Se coucher tôt, mais surtout, se lever tôt.

Oui! Parce que l’hiver, d’après moi, c’est vraiment plus pittoresque à 7 h 30 qu’à minuit. À part de ça, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais en pratiquant cette méthode-là, on a l’impression d’être ben moins fatigué, et conséquemment, d’être ben plus efficace. Ça vaut la peine d’essayer. Je l’ai fait ce matin, pis c’était cute au boutte.

  1. Faire des activités quand même.

On n’est ni à l’article de la mort ni des bourreaux du travail. On peut quand même se permettre d’aller faire un tour dans les événements auxquels on est invité. Pas obligé de rester longtemps, juste le temps qu’il faut pour se changer les idées (et pour ne pas avoir l’impression de suspendre sa pauvre vie sociale.)

Étape 1 : Se faire un beau calendrier motivant

Étape 2 : Inscrire dessus tous nos exams et nos obligations

Étape 3 : Prévoir notre étude de manière stricte, mais réaliste (si on n’est pas réaliste, on peut s’autodécevoir, pis ça, c’est un peu plate)

Étape 4 : RESPECTER son calendrier (n’en faire ni plus ni moins… surtout pas moins.)

  1. Étudier dans des endroits cutes

Dans un café, sur le bord d’une fenêtre, à notre bibli préférée, sur le bord d’une fenêtre, à notre pub favori (why not!), à la lueur d’une chandelle, dans son bain, au resto…

  1. Prévoir des séances d’études avec des amis

Parce que c’est toujours motivant, pis que ça nous pimp la vie sociale en même temps J

Sur ce, je m’en retourne étudier dans la joie. Ciao les crep’!

Autres articles

Magasinage des fêtes : comment vous protéger (partie 1)

adrien

viol

adrien

Ce qu’on a fait pour (tenter de) revenir avec nos ex

adrien

Nos vies d’fous

adrien

Mon pain permis aka le pain bénit – Par Alexa

adrien

Ode aux enseignant.es

adrien