from-italy.com
Blog

En vol avec son chien

Dans mon dernier article, je vous donnais quelques petits trucs pour voyager avec son chien en voiture. Mais il n’y a pas que par les voies terrestres qu’il est possible de voyager avec votre compagnon canin. Avec un peu de préparation, plusieurs autres pays vous seront accessibles par la voie des airs pour de belles aventures maître-chien.

La documentation

Voyager avec un animal implique de la préparation. Pour les autorités des différents pays, les animaux sont une marchandise exportée/importée et cela requiert donc des formulaires précis et des conditions d’export/import qui leur sont propres. Heureusement pour nous, le Canada a déjà négocié avec plusieurs pays les ententes d’export/import et nous fournit sur son site Internet les formulaires adéquats à remplir. On retrouve les divers certificats de santé animale ICI.

Selon sa situation géographique, son statut sanitaire et ses ententes avec le Canada, un pays peut exiger différents critères d’entrée. Certains s’attendent que l’animal soit micropucé. Ils peuvent également imposer certains vaccins ou encore des preuves d’exemption de certaines maladies. Cela peut se faire par des prises de sang ou des tests spécialisés chez un vétérinaire. Ces tests doivent parfois être envoyé dans des laboratoires spécialisés et la réception des résultats peut prendre plusieurs semaines. Il faut donc débuter ses démarches plusieurs mois à l’avance.

Vous devez, bien entendu, vous assurer de remplir les conditions pour votre destination finale, mais aussi pour tous les pays dans lesquels vous ferez escales. Même si vous ne faites que transiter par un pays, vous faites entrer un animal vivant sur leur territoire et les services frontaliers sont en droit de le saisir et de le mettre en quarantaine s’il ne respecte pas les conditions.

Afin de vérifier que toute votre documentation est en ordre, vous pouvez vous adresser aux différents bureaux de la santé des animaux qui se trouvent au Québec. Ils sont tous répertoriés ICI.

La cage

La cage de transport doit permettre à l’animal de se coucher confortablement, de se tourner et de se tenir debout dans sa position naturelle. Elle doit être sécuritaire, c’est-à-dire qu’elle ne permet pas les évasions et ne cause pas de blessure à l’animal.

Source

L’avion

Que votre animal voyage avec vous en cabine ou dans la soute à bagages, prévoyez arriver plusieurs heures d’avance. S’il y a le moindre problème avec votre « bagage » non conventionnel, vous devez être certain d’avoir le temps de régler la situation. Chaque compagnie aérienne a des règlements spécifiques concernant les animaux domestiques, la responsabilité de vérifier la politique de la compagnie vous revient. Air Canada, par exemple, accepte les chats et les petits chiens en cabine du moment que leur cage de transport se glisse sous le siège devant vous comme un bagage de cabine régulier. Pour plus de sûreté, vous pouvez communiquer avec votre compagnie aérienne et les prévenir que vous voyagerez avec un animal domestique.

Selon votre destination et votre date de départ, il faut vérifier s’il y a un embargo sur les animaux. En effet, en été par exemple, il peut être interdit de transporter des animaux vivants en soute en raison des températures extrêmes.

Bref, avec un peu de préparation, le monde s’ouvre à vous et votre pitou. Bon voyage!

Source

Autres articles

Le journal d'un boulimique-suicidaire

adrien

toi et moi

adrien

Aujourd'hui, Gaza

adrien

citoyen

adrien

4 trucs pour réduire son anxiété au quotidien

adrien

Être sexiste malgré soi

adrien