from-italy.com
Blog

Les athlètes féminines paient le prix! (Coupe du Monde Féminine de la FIFA) – Par Andrée-Anne

Hello les crep’!

Je vous rassure tout de suite : pas besoin d’aimer le sport pour me lire aujourd’hui. Vous n’aurez même pas à envisager à en faire suite à la lecture de ce billet, je vous rassure. Ceux et celles qui me connaissent bien savent que je suis une championne des voyages de lâche, que j’exècre le sport en général – pire encore, les disciplines qui se jouent en équipe, alors ne vous en faites pas!

La question qui germe en ce moment dans votre esprit est cependant légitime. Pourquoi alors écrire à propos de La Coupe du Monde Féminine de la FIFA?

C’est arrivé presque par hasard. Je vous raconte. Un ami à moi a pensé que ça pourrait m’intéresser de savoir que la onzième coupe du monde de soccer féminin avait lieu en ce moment même (du 6 juin au 5 juillet) dans six stades majeurs au Canada (Montréal, Moncton, Edmonton, Ottawa, Vancouver et Winnipeg). Bien que j’aie de l’admiration pour les athlètes de haut niveau (OK, les sportifs tout court), je ne peux pas dire que cette grande nouvelle m’a donné un sentiment d’enthousiasme de level combustion spontanée. Ça m’a surpris de ne pas en avoir entendu parler, même une seule fois, alors je me suis tout de même risquée à en parler autour de moi. Il se trouve que, parmi mes amis, se cachent de grands amateurs de soccer qui m’ont expliqué que, puisqu’il s’agit d’un tournoi exclusivement féminin, l’événement est à peu près un milliard de fois moins médiatisé, prisé et encouragé que son équivalent masculin : La Coupe du Monde de Soccer de la FIFA. Entendez-moi bien, il s’agit des meilleures joueuses de soccer du monde entier. Et on n’en parle pas. Pas à cause de la pauvre qualité de leur jeu, pas parce qu’elles jouent en Serbie et que les matchs ne peuvent être retransmis! Parce que ce sont des filles.

À ce moment précis, j’ai ressenti en moi le feu de la combustion spontanée mentionné plus haut.  C’est un feeling que je connais par coeur.  Il se manifeste chaque fois que je m’aperçois que le sexisme l’emporte sur tout le reste.

Le record d’audience pour un de ces matchs féminins a été enregistré à 25 000 personnes, ce qui ne représente même pas le tiers des gens réunis pour la finale du côté des hommes, en 2014, au Brésil. À titre comparatif également, la joueuse la mieux payée de toutes les participantes du tournoi gagne approximativement 400 000$ US, tandis qu’on estime le salaire du joueur de soccer masculin le mieux rémunéré à 39 millions$ US.  Ces deux athlètes étoiles font le même travail!

L’équipe canadienne n’a pas franchi l’étape des quarts de finale contre l’Angleterre. Nous pouvons cependant être fiers d’avoir été les hôtes d’un très bel événement et les témoins de joutes exceptionnelles.  Nos joueuses ont très bien performé, faisant rayonner le Canada sur la scène internationale. Dans le rayon des bonnes nouvelles, il y a aussi eu huit nouveaux pays invités à l’édition du tournoi de cette année, ainsi que le slogan du tournoi : «Vers le grand but», celui-ci étant de renforcer l’ouverture d’esprit et l’attention positive envers le soccer féminin dans le monde entier!

On se donne rendez-vous en 2019 pour la prochaine Coupe du Monde!  D’ici là, souhaitons que plus d’attention dans les médias soit consacrée aux athlètes féminines de tous acabits et que leurs efforts exceptionnels soient soulignés à la hauteur de leur talent!

AA  ♥

Autres articles

DEUX cosmétiques, naturels, éthiques et végétaux!

adrien

Que faire l'été à moindre coût?

adrien

Mon ultime TOP 10 des produits LUSH favoris EVER!!!

adrien

Danse avec moi

adrien

La soirée ultime pour faire le ménage : Switch & Bitch

adrien

Horoscope mars – Spécial printemps!

adrien