from-italy.com
Blog

Like-moi: La consécration de Gaby Gravel

Dans un effort de promotion servant à créer un buzz, on nous annonçait en décembre dernier l’avant-première de Like-moi, la nouvelle comédie complètement déjantée de Télé-Québec. Après avoir saupoudré les réseaux sociaux de quelques sketchs donnant le ton, les artisans de la série n’ont eu qu’à laisser le bouche-à-oreille opérer et déjà, on attendait la série avec impatience. Avec sa distribution modeste axée sur la relève, c’est sûrement les Katherine Levac, Adib Alkhalidey et Marie-Soleil Dion qui retenaient l’attention. Ayant chacun une base de fans établie, la curiosité était définitivement piquée, mais encore fallait-il livrer la marchandise.

Like-moi baigne dans l’absurdité, parodiant à merveille les relations homme-femme, la quête de l’amour, le célibat et le narcissisme à travers l’omniprésence des réseaux sociaux. Avec ses saynètes toutes plus hilarantes les unes que les autres et ses textes remplis de mordant, Like-moi est une forme d’hybride entre Saturday Night Live et Les Bobos. Pas étonnant de retrouver Marc Brunet et Rafaële Germain au générique, duo présent derrière la comédie qui mettait en vedette Marc Labrèche et Anne Dorval. L’émission délaisse le public en studio et les artistes invités, afin de mettre l’emphase sur les talents hautement capables et efficaces des comédiens maison. Oubliez également les rires en cannes afin d’accompagner notre plaisir, parce que quand c’est drôle, pas besoin de nous le rappeler.

Avec sa chanson d’introduction accrocheuse et le clip psychédélique multicolore sortant directement des voûtes du feu Canal Famille, vous vous surprendrez à taper du pied et fredonner les boom boom pow longtemps après la fin du premier épisode. Si La avait son hymne à la vie, ce serait définitivement celui-là!!! On lance la série avec une épopée aux malentendus, en admirant toutes les déclinaisons que peut contenir un OMG bien senti. La table est mise, on se paye la tête de la génération Y, et ce n’est que le début. La plupart des parodies entourent la cyberdépendance ou l’incapacité à reconnaître ce qui se passe en face de soi. J’affectionne particulièrement la folle de la première date qui analyse Pet pis Répète jusqu’à l’hystérie. Vous la retrouverez lors du troisième épisode dans un souper sushis aussi mémorable que catastrophique. Vous ferez également la connaissance de Gaby Gravel, la maquilleuse et coach de vie la plus hot de l’heure, véritable révélation de l’émission.

Déjà une sommité après quelques semaines en ondes, Gaby est vouée à devenir beaucoup plus populaire que le véhicule qui l’emploie présentement. Avec sa page Facebook qui affiche complet et son invitation au talk-show d’Éric Salvail, on nage en pleine expérience méta où la réalité est en train de dépasser la fiction. Rarement un personnage aura réussi à marquer l’imaginaire collectif aussi vite alors que la série en est encore à ses premiers balbutiements. L’interprétation de Florence Longpré donne à Gaby des aspirations qui dépassent grandement ses compétences.  À la fois charismatique et passive-agressive avec ses cobayes souvent malmenés, elle saura vous charmer par ses conseils érudits capables de vous faire cracher votre gorgée de lait par le nez.

Like-moi s’adresse littéralement à tout le monde, même si l’appréciation de l’absurde est probablement un plus. Le propos est actuel et pile-poil sur la réalité d’aujourd’hui, susceptible de plaire tant aux adolescents qu’à leurs parents. La chimie entre les comédiens est palpable et la capacité à garder leur sérieux devant des performances aussi loufoques relève certainement d’un effort olympien. Dès les premières secondes, on sait exactement ce qu’on est en train de regarder et la série n’a jamais l’air de se chercher. Quelques personnages reviennent de temps à autre quand on a l’impression qu’on peut les amener ailleurs en faisant monter les enjeux du ridicule. Ne cherchez pas plus loin, pour une demi-heure d’arc-en-ciel de bisous et de cascades de câlins, Like-moi vous donne un rendez à ne pas manquer, c’est certain.

Autres articles

Petit guide pour recevoir à Pâques

adrien

Portrait : Xavier Dolan, le génie que je voudrais comme ami

adrien

Marilou Design – Par Mary Lynn Kimberly

adrien

L’étape importante à ta routine beauté : t’exfolier

adrien

Célébrer la pêche d'ici avec l'AQIP

adrien

TeaTaxi : des thés printaniers qu'on aime!

adrien