from-italy.com
Blog

Makeup hate: are you sure? – Par Fay

Il y a des filles qui détestent le maquillage. C’est un fait. Un choix personnel que je ne condamne pas. Ça ne regarde personne si vous avez le maquillage en horreur, et tant mieux si vous arborez quotidiennement un teint de pêche parfait et n’avez jamais recours à la formule : no-makeup-makeup look. Cependant, aujourd’hui, je m’adresse à celles qui en théorie détestent les cosmétiques, mais qui secrètement, souhaiteraient en porter. Peut-être ai-je tout faux, mais je crois que certaines d’entre elles pensent que le port de maquillage est une corvée très compliquée. Combien de fois avez-vous entendu une amie vous dire : « Ouin bin tsé c’est super beau, mais moi j’pas CAPAB de faire ça bon. » Le maquillage, oui, ça peut être un art compliqué avec de multiples techniques, si je prends par exemple le maquillage de scène.

Pour celles qui perçoivent ainsi l’application de produits cosmétiques, je vous invite à modifier votre perception et amadouer votre potentielle peur de vous transformer en clown si vous décidez de soulever un pinceau. Pensez aux peintres. Il y en a deux types : d’abord, celui qui crée. Il s’amuse avec les couleurs, il les superpose, il joue avec les formes, il construit, déconstruit, fabrique des effets de lumières et des contrastes… etc. Ce travail s’apparente beaucoup à celui du makeup artist. Lui aussi joue avec les formes du visage. Il peut modifier ses contours, faire ressortir des points de lumière, creuser les joues, agrandir le regard… etc. Il laisse aller sa créativité avec les couleurs d’ombres à paupières, de fards et de rouges à lèvres.

Il travaille les lignes, trace des yeux de chat. Bref, tout comme le peintre, il a un sens intuitif des couleurs et son esprit créatif l’amène à transformer des visages en œuvres d’art, telle une toile mouvante. Le deuxième type de peintre est le technicien. Celui que vous engagez pour repeindre votre condo, genre. Il a de la technique. Il répète des mouvements mécaniques, et consciencieusement, il arrive à faire un travail de couvrance lisse et impeccable. Bon, j’imagine que vous me voyez venir. Ce n’est pas que je compare les faces des filles qui ne se maquillent pas à des murs de condo à repeindre. Nenon. Ce que j’essaie de dire, c’est que vous n’avez pas besoin d’être une artiste dans l’âme afin d’utiliser du mascara pis du blush.

Tout ce qu’il vous faut, c’est un peu de technique et le tour est joué. Vous pouvez répéter, jour après jour, la même routine makeup-minimaliste-éclair et être super contente et satisfaite du résultat. Je propose donc aujourd’hui un article exploratoire des raisons qui motivent certaines demoiselles à rejeter l’univers enivrant (ou apeurant) du maquillage.

J’ai pas de talent.

En continuant dans la même veine que l’intro, je veux seulement ajouter que ça se peut que vous ne soyez pas à l’aise avec le maniement des pinceaux, le traçage de lignes sur les yeux, l’application de la bonne quantité de fard à joues, mais à moins que vous ne souffriez de parkinson, il y a quelque chose à faire! Des billions de tutorats sont à votre disposition sur YouTube : pour vous montrer étape par étape comment faire à peu près n’importe quoi.

J’ai pas le temps.

Ok, si vous vous levez à cinq heures du matin pour labourer un champ, je comprends. Mais sachez qu’en cinq minutes, vous pouvez faire de petits miracles. Un peu de cache-cernes, de poudre, du mascara et un touche de lip gloss teinté genre couleur naturelle et hop, le tour est joué. Laissez-faire le smokey eye élaboré pour aller au bureau ou à l’école. Encore une fois, YouTube recèle de makeup routines cinq minutes juste pour vous, femmes pressées du 21e siècle. Tout en humour, celui-ci saura sûrement vous charmer ICI.

Je suis allergique.

À toutes les filles qui sont ultra allergiques au maquillage, premièrement, je feel pour vous. Deuxièmement, c’est pas parce que vous souffrez d’une injustice de la vie que vous ne pouvez pas vous maquiller. Il existe de lignes cosmétiques spécialement conçues pour vous, il faut seulement effectuer un peu plus de recherches. Je pense entre autres aux produits Arbonne, spécialement formulés en laboratoires par les Suisse, ils sont supra hypoallergéniques (moins de 1 % de la population réagit de façon négative) et d’origine naturelle. Petit hic cependant, vous ne pouvez vous les procurer que par le biais d’une conseillère de vente indépendante. Sinon, il y a également les produits de marque Dormer, que vous pouvez commander en ligne (il y a en a aussi dans certaines pharmacies). Leurs cosmétiques se limitent au fond de teint et aux produits de camouflage correctif, mais au moins avec ça, vous êtes safe au niveau réaction cutanée.

J’ai un combat éthique intérieur.

Vous pensez qu’il est difficile de trouver des produits cosmétiques vegans et non testés sur les animaux? Vous n’avez pas complètement tort, cependant, ces produits existent un peu partout, ils ne sont simplement pas tous regroupés ensemble dans un magasin à grande surface. Pour les trouver, il suffit de faire un peu de recherches et de changer votre route de magasinage. Explorez les petites boutiques bio de votre quartier, vous serez peut-être surprises de constater à quel point il existe plusieurs alternatives aux marques connues qui placardent les murs des pharmacies.

J’ai un combat moral intérieur.

Oui, malheureusement, il y a toujours eu, il y a et il y aura toujours des filles qui n’ont rien compris et qui pensent que tout doit être accompli en fonction des gars. Du genre; je me maquille pour être « belle » aux yeux des autres, du sexe opposé, pour attirer les regards et ainsi aller chercher une validation extérieure de ma beauté pour rehausser mon estime. Le maquillage ne devrait pas servir à ça. Le maquillage ne devrait pas nous être présenté comme une arme de séduction massive. Il sert à rehausser la beauté naturelle, pas à donner l’illusion qu’on est une autre personne « plus belle » que celle que nous sommes au naturel. Et surtout pas à nous rendre handicapées : « j’peux pas aller au dep sans mascara. »

HEY. Come on. En ce sens, je comprends pourquoi certaines filles haïssent le makeup parce qu’elles voient à quel point ça peut nous rendre dépendantes et presque esclaves. Je le vois aussi, mais je vous dis ceci : quand je porte du mascara et du rouge à lèvres, je me plais à MOI-MÊME. J’aime jouer avec les couleurs, les possibilités créatives, les textures, les odeurs… J’men sacre du dude séduit par mes longs cils. Je me maquille pour moi point final. Pis si un jour je me maquille pas, je ne me sens comme une alien pas belle.

Peu importe si vous vous maquillez ou pas, l’important c’est d’être bien dans sa peau!

Respect ladies!

Alexe Raymond, réviseur, raymond.alexe@gmail.com

Autres articles

Lorsqu’il est temps de dire adieu à ta frange

adrien

Fudge à la grenade sans lactose

adrien

Les achats en ligne, yay or nah?

adrien

Les effets contrastants du célibat

adrien

Couple célèbre – Par Fay

adrien

Mon top J’aime / J’aime pas

adrien