from-italy.com
Blog

Ménage du printemps – plan cul

Un vieil adage transylvanien le dit à peu près ainsi « Si t’as le temps de faire le ménage de ton grenier au printemps, fais donc aussi le ménage de ton sous-sol ». (Sous-sol = métaphore de ta ploune). En d’autres mots, le dégel de saison appelle à faire table rase des mauvais plis pris pendant l’hiver, et j’ai justement surpris une conversation philosophique au Normandin entre une amie et l’amie de mon amie qui traitait de ce réveil des hormones, lesquelles parfois ont tendance à hiberner sous la couette et les séries à rattraper sur Netflix lors de l’hiver.

Mais là. C’est le printemps.

Que la romance « orcommence »!

1.« Goodbye Jean-Paul, welcome Jean Claude »

Amie 1 : « C’est connu, tout le monde se crisse là au printemps. Les scientifiques comme les pisse-vinaigre s’entendent là-dessus. C’est une question de mœurs et d’économie relative au calendrier de couple – trop chien de faire ça dans le temps des Fêtes à l’hiver pis trop tard si t’attends aux vacances d’été, ça f*ck vos plans à Old Orchard. »
Amie de mon amie : « Mon crisse de cul que des scientifiques parlent de Old Orchard, t’as lu ça sur une boîte de condoms à saveur de Sriracha, sûrement! »
Amie 1 : « Ce que je veux dire, c’est que si t’es tannée de ta relation, c’est plus facile de faire le move au printemps. C’est-les-sta-tis-tiques! »
Amie de mon amie : « Faque… »
Amie 1 : « Faque goodbye Jean-Paul, welcome Jean-Claude ! »

2. « C’est correct de dire f*ck toute »

Amie de mon amie : « Ouain, mais c’est pas un peu trop vite de passer d’un Jean-Pierre à un Jean-Claude? »
Amie 1 : « Jean-Paul… »
Amie de mon amie : « Han? »
Amie 1 : « C’est Jean-Paul, pas Jean-Pierre… »
Amie de mon amie : « Oui, mais on s’en crisse, là, on jase… »
Barman : « Les filles, je vous amène un bon café noir, un verre d’eau, la carte des déjeuners? »
Amies : « Un autre gros pichet de draft sivousplâ. »
Amie de mon amie : « Je veux dire que tu peux prendre un break de Jean-Guy un tit-boute avant d’enchaîner les relations. Tsé, pour réfléchir… »
Amie 1 : « RÉ-FLÉ-CHIR? Esti de tête de nœud, toé! Câlisse, t’es pas en pénitence! Si tu veux fourrer, fourre, t’as pas besoin d’aller pitcher des cailloux dans un lac sur le bord du quai pendant cinquante ans pour te réenligner sur le recevage de coups de queue. »
Amie de mon amie : « Oui mais, fait que là, tu vas te pogner tout ce qui passe, donner 2-3 coups de pied sur une poubelle dans ‘rue pis ramasser ceux qui en sortent arienque pour te faire queuter? Tu serais pas mieux de te crosser à ‘place? »
Barman : « Et voilà le pichet pour mesdames! Savez-vous qu’on a Tolérance Zéro? » *Amie de mon amie rote vers le barman en lui faisant un clin d’œil.*

Amie 1 : « Ouin, tu veux dire, se crosser, ça deviendrait comme un buffer. Genre que ça te calme la crotch de te douner au lieu d’empresser ton chevauchage avec des ‘dividus dont tu te crisserais un peu? »

Amie de mon amie : « Drette ça, dans le fond, ce que je dis, c’est que c’est correct de dire f*ck toute, pendant un boute. »

3. « Un souper aux chandelles avec ton vibrateur jusqu’à ‘fin de tes jours, morte seule dans ton taudis, la face mangée par tes chats. »

Amie 1 : « On prend-tu du vin à place? »
Amie de mon amie : « Oui, bonne idée, on va y caller des mimosas pas de jus, esti! » *Le barman fait semblant de ne pas avoir entendu.*

Amie 1 : « Mais dans le fond, si tu décides d’être recluse chez vous au lieu de retourner te dandiner sur la strip vers 3-4 matous, t’as pas peur que ça finisse par un souper aux chandelles avec ton vibrateur jusqu’à ‘fin de tes jours, mourue seule dans ton taudis, la face mangée par tes chats? »

Amie de mon amie : « C’est un risque, oui… Mais moi j’ai pour mon dire, que dans le doute, abstiens-toi… avec en masse de piles AA! Hahahahahahahaha! Eille, trésor! On a soif! »
Barman : « Mes yeux sont ici, les filles, je ne suis pas une pièce de viande! » *Les amies lui reluquent la poche comme c’est pas permis.*

Amie 1 : « Ben voyons, tit-cœur, prends pas ça de même! »

Amie de mon amie : « C’est des gros mots pas mal pour une belle tite gueule comme toi, mon loup! Hahahaha »
*Le barman s’en va discuter avec son gérant.*

4. « Is new always better? »

*À ce moment-là, mon amie et l’amie de mon amie se font chasser du restaurant. Elles s’enfargent dans un enfant qui rentrait déjeuner avec sa famille. Dehors, le ciel est clair, le soleil pétant. Elles ajustent leurs lunettes fumées et s’allument une clope. L’une joue avec son collier en crucifix à l’envers et s’essuie le rouge à lèvres bourgogne avec sa manche en dentelle noire. Elles s’assoient sur le bord du trottoir et font des grimaces aux poussettes qui passent dans le quartier.*
Amie 1 : « Mais bon, ce ménage du printemps, dans ta sexualité, c’est quoi au fond? Baiser à plein cul mais à condition que ce ne soit pas avec des ex, juste du monde que tu connais pas? »
Amie de mon amie : « J’ai pour mon dire que le masturbage réflexif ça aide mieux à faire le point, la table rase, que de recommencer à rouvrir des dossiers sexuels. »
Amie 1 : « Je vois ce que tu dis, dans le fond; ce ne serait pas à cause que c’est nouveau que c’est mieux. »
Amie de mon amie : « Dans ce cas-ci, la cure ne serait pas dans le poison. Tu ne peux pas te forcer à passer au prochain appel tant que t’es pas en harmonie dans ton sous-sol. »
Amie 1 : « Qu’est-ce tu fais? »
Amie de mon amie : « J’t’après texter Jean-Jacques. »

Autres articles

BFFF : My Best Friendzone Friend Forever

adrien

tabac

adrien

hangover

adrien

Vive le sexe!

adrien

Donner du style aux murs de votre chambre

adrien

Notre connexion à la nature

adrien