from-italy.com
Blog

Pattern amoureux – Par Émilie Ouellet

Il y a quelques temps, à la suite de ma dernière rupture, je suis allée consulter une psy. Je lui ai dit que je pensais avoir un pattern amoureux, mais que j’ignorais lequel.

Elle m’a donc demandé de faire le tour de mes anciens amoureux et/ou fréquentations pour tenter de trouver le dénominateur commun de tous ces hommes.

Je n’ai plus besoin de vous dire à quel point j’aime les listes. Enfin! Une vraie et bonne raison de dresser la liste de tous les partenaires du passé. Vous savez, ce genre de liste qu’on fait tous, une fois de temps à autres pour faire un décompte? Cette liste qu’on contemple avec contentement, amusement, fierté, dégoût et/ou honte? Du bonbon!

Comme je suis généreuse de ma personne, je vous partage aujourd’hui une partie de ma liste, mais par souci de confidentialité (et surtout parce que c’est drôle), j’ai pensé regrouper mes anciennes conquêtes par catégorie.

Le sportif
Kinésiologue, ce gars-là a la vie la plus active de la terre. Il connaît beaucoup trop de monde partout et a environ 2000 amis Facebook. On n’arrive jamais à se voir parce qu’il joue au volley le lundi, au rugby le mardi, au tennis le mercredi, au hockey le jeudi et ainsi va la vie.

Évidemment, je vis un complexe chaque fois que je contemple ses superbes abdos. Il est beau, bronzé, bien shapé et il a bonne mine. Il est franchement en trop bonne santé; au lit, il est inépuisable. Il est comme un lapin qui te zigne constamment la jambe. Pas de répit  ni d’issue possible.

#jemefaischier – « Une petite vite avant d’aller au cinéma juste après la p’tite vite d’après souper chérie? Oui! Oui! Dès que je serai venue à bout de ce litre de vin rouge chéri! »

Le sportif de salon
Lui, c’est le fan fini du CH. Nos activités se résument à : écouter le hockey, inviter des amis pour écouter les matchs de hockey, jouer à NHL Hockey, organiser des pools de hockey et aller voir des matchs de hockey. Toute autre activité qui n’implique pas le hockey doit être insérée dans l’horaire des jours où le Canadien ne joue pas. Et quand on arrive finalement à booker quelque chose, c’est à la Cage aux sports que ça se passe.

#jemefaischier – « Mademoiselle, apportez-moi un pichet de Budweiser pour m’aider à digérer mes cornichons frits et mes ailes piquantes s’il vous plaît! »

Le trippeux de plein air
À ne pas confondre avec le sportif. Lui, il a son style bien particulier : North Face, Arc’teryx, Gore-Tex et compagnie. Son linge est plus technologique et sophistiqué que le Bras Canadien. Je dépense mes payes chez La Cordée pour pouvoir survivre à nos weekends de canot/camping/escalade/rafting/trek. Mon alimentation est désormais principalement constituée de noix et de fruits séchés Mélange du randonneur.

#jemefaischier – « Continue devant chéri, je vais m’arrêter pour boire une shot de vodka me reposer et contempler le paysage! »

L’ex DJ
Assurément, il est français, parce que, tel le service militaire, la maîtrise des platines est obligatoire en France. Il est fasciste en matière de musique. Tout ce que j’écoute, c’est nul. Fini le temps où j’appréciais un peu de musique pop, Taylor Swift est à jamais bannie de ma playlist. Il me raconte à quel point les raves de l’Europe sont les meilleurs du monde et à quel point les nord-américains n’ont rien compris. Il vit dans son passé de sex, drugs and rock and roll qu’il idéalise et son discours tourne en boucle, comme son set. Moi, je passe mes soirées à écouter ses histoires, sa musique et ses sets.

#jemefaischier – « Continue ton beat transcendantal, mon amour. Pendant ce temps, je vais m’enfiler quelques gins tonic! »

Le voyageur
Ça fait pas deux semaines qu’on se connait, qu’il m’apprend qu’il part cueillir des cerises dans 3 semaines. Puis, je n’ai plus aucune nouvelle de lui. Jamais.

#jemefaischier – «Aubergiste! Apportez-moi à boire! »

La vedette
Lui, il n’est pas si vedette que ça. Il pense qu’il l’est. Le genre de vedette qu’on arrête dans la rue et qu’on confond finalement avec une autre vedette. Il parle toujours de lui et de sa job de vedette. Je l’accompagne dans toutes les soirées mondaines de vedettes, mais personne me parle parce que moi, je ne suis pas vedette. Tout ce que je fais, c’est sourire à un paquet de monde pour qui je ne suis d’aucune utilité.

#jemefaischier – « Continue de jaser avec Marie-Pier Morin, mon beau. Pendant ce temps-là, je vais siroter un martini à 20 $ avec le barman ».

Le jaloux, manipulateur, menteur, infidèle 
Lui, je l’ai retrouvé dans toutes les catégories. Il prend plusieurs formes. Il est comme les Détraqueurs dans Harry Potter. Il bouffe toute mon énergie pis il est vicieux. Je ne le vois pas venir.

#jemefaisroyalementchier – « Je veux juste boire pour oublier ».

À cela pourrait s’ajouter tellement plein d’autres catégories; le straight, le nerd, l’artiste tourmenté, le trippeux de Donjon et dragons, l’accro aux jeux-vidéos, etc. #jemefaischierX1000

Au final, j’ai beau revirer de tous bords tous côtés les éléments de cette liste, je ne vois toujours pas le dénominateur commun, mais je pense que je bois trop…

Autres articles

consentement

adrien

5 raisons d’aller voir La fureur de ce que je pense au Carrefour International de Théâtre!

adrien

Quand le théâtre danse avec la mode – Par Pascal

adrien

Chronique Interview: on a rencontré Guillaume Drouin

adrien

Sclérosée par le temps

adrien

Découvrir la cuisine asiatique

adrien