from-italy.com
Blog

Quand t’es tanné de swiper – Une semaine sur Happn.

C’est l’histoire du moment où je vois le plus beau gars ever en prenant une marche avec mes chiens, et j’me dis : « Hmmm, ça prendrait une application pour retrouver les beaux gars que je croise dans la rue. » Deux semaines plus tard, je voyais une pub pour Happn et je réalisais que mes chiens profiteraient de pas mal plus d’exercice!

Alors, je me suis lancée dans l’aventure… Happn, c’est comme Pokémon Go : il faut sortir pour faire des catchs. Sauf si, comme moi, tu habites dans un coin très achalandé; là tu peux croiser des gens tout en restant assise dans ton salon.

Étape 1, créer mon profil. J’essaie de choisir la photo qui dit le moins possible « salut, je suis hyperactive, j’ai de la misère à faire cuire des Sidekicks pis tu risques de faire une crise cardiaque après avoir partagé mon day to day pendant une semaine ».

Ensuite vient le dilemme ultime. Description ou pas de description? Même si 90 % des recommandations sur les dating apps me disent d’en mettre une pour augmenter mes catchs, j’ai bien sûr le goût de faire le contraire. J’pourrais toujours mettre 46 emojis qui représentent mes intérêts, mais j’suis pas assez cool pour ça.

1, 2, 3… go! Je commence la chasse. Je dirais qu’en fonction du quartier où tu vis et du genre de gars que tu cherches, va falloir que tu te déplaces. J’dis pas qu’il y a moins de gars intéressants à Charlesbourg qu’au centre-ville, sauf que… Et si t’habites en campagne, ben je te suggère de venir faire une balade d’auto en ville parce que sinon tu risques d’attendre longtemps avant de trouver ton âme sœur.

Le gros plus d’Happn, c’est que t’as pas à « swiper » pendant 4 heures pour voir tes futurs catchs en te disant « j’suis sûre que le prochain est mieux, j’suis sûre que le prochain est mieux ».

Après 12 promenades avec mes chiens, 6 conversations et 1 date, voici les choses les plus importantes que j’ai apprises sur Happn cette semaine.

  1. 50 % des Québécois entre 28-34 ans s’appellent Jean-François.
  2. Les photos de dudes avec leur chat, ç’a l’air ben in.
  3. Je croise les mêmes gars 18 fois par jour.
  4. Mes catchs se rendent tous compte que je suis intense même par écrit, dans les 10 premières minutes d’une conversation.

Le seul hic de l’application? Je croise encore des gars parfaits qui, même si je rafraîchis mes résultats 40 fois, n’apparaissent toujours pas dans mon feed! Qu’est-ce que vous attendez pour vous créer un profil, les boys?

*Ce billet est commandité par Happn

Autres articles

Je ne suis pas ce que tu m'as fait

adrien

Tu me fais sentir mal d'essayer

adrien

Bonne rentrée en enfer

adrien

Quoi faire avec les enfants durant les vacances d'été

adrien

J'veux un chum

adrien

Le retour de la poterie

adrien