from-italy.com
Blog

Je me bats avec ma solitude

Dans la vie, y’a toutes sortes de personnes. Les leaders pis les suiveurs. Les solitaires et ceux qui ne peuvent pas rester seuls. Ceux qui écoutent et ceux qui parlent. Et c’est bien comme ça. Me semble que c’est normal, être différents. C’est la beauté de la diversité.

Moi, je considère que beaucoup de gens font partie de ma vie.

Si je décompose mon entourage, je commence par mes meilleurs amis. Ils sont trois, pour être exacte. On se voit le plus souvent possible. Mais bon, parfois c’est pas si évident (les horaires d’adultes et tout, tsé). Avant d’avoir des meilleurs amis, je pensais que je n’en avais pas besoin. Aujourd’hui, je pense tout le contraire.

J’ai ma famille, mes colocs (en fait, ce sont plus des amis que des colocs), mon copain, mes amis, mes amis « de job » et toutes les autres personnes que je considère comme des connaissances.

Enfin. Je pense que je ne suis vraiment pas à plaindre sur le plan social.

C’est toujours le fun avoir autant de monde autour de soi parce que y’a toujours de quoi à faire. Ça fait partie des p’tits plaisirs, you know. Faut en profiter. Les petites soirées BBQ, les roadtrips, les sorties au resto, c’est vraiment agréable. C’est le temps d’en vivre des affaires, des expériences et de rencontrer le plus de gens possible, ceux qui marqueront (ou pas) ta vie à tout jamais. C’est un peu comme ça qu’on finit par créer notre identité, pas vrai?

Et pourtant.

Pourtant, il m’arrive de me sentir seule.

Je sais, c’est bizarre.

Comme je l’ai dit, je trouve que les gens représentent une richesse importante. Pour moi, une personne rencontrée équivaut à une leçon apprise, bonne ou mauvaise. Alors oui, j’adore avoir tout le temps du monde avec moi, d’une façon ou d’une autre.

Mais même parmi d’autres personnes, ça m’arrive de ressentir de la solitude.

Je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête. J’me dis que je ne devrais pas être là, que je dérange, que je ne fitte pas. Je me sens « pas rapport ».

Se sentir différente, est-ce un sentiment si impertinent? Dans une société de plus en plus marginale, si je peux dire, c’est dur de se sentir important à sa manière.

C’est ridicule de penser ne pas « avoir affaire » à être quelque part. Mais quand on y pense, peut-être pas tant que ça.

J’écris ce texte parce que ce n’est pas toujours facile de se retrouver au cœur d’un groupe. D’une façon ou d’une autre, on reste toujours influençable à un quelconque degré. Et parfois, faut savoir rester soi-même, ce qui est loin d’être évident.

S’affirmer, en être fier, ne pas déroger de ses valeurs, c’est ardu.

Alors des fois, oui, je me bats avec ma solitude.

Source photo de couverture

Autres articles

Je pense que je pense trop

adrien

Comment survivre lorsque tu es toujours à la dernière minute…

adrien

Je ne me souviens plus de tes mains

adrien

Quelques trucs pour une transition vers le végétarisme!

adrien

Pleurer sa vie tous les jours

adrien

De la suite dans les idées ou comment gérer ton garde-robe – Par Joelle

adrien