from-italy.com
Blog

L’Orgueil – Par Gwen

Devenir adulte, c’est plein d’affaires. C’est ouvrir la bouche pour se mettre du mascara, c’est arriver en retard quand tu étais autrefois reconnue pour ta ponctualité légendaire, c’est dire « j’ai un meeting au bureau » pis c’est avoir des 5 à 7 plutôt que d’aller dans les discothèques.

Mais y’a autre chose d’un peu moins nice qui s’implante en nous quand on grandit : l’orgueil.

J’ai fait mes petites recherches auprès de mes copines et de moi-même, pour en venir à 4 trucs qui peuvent nous gâcher un peu la vie quand l’orgueil prend le dessus.

1. «Je vais pas porter de CV parce que je suis un peu trop hot pour me déplacer et me vendre devant quelqu’un qui va probablement jeter ledit CV.»

C’est ben cool pis chill dans l’ghetto des îles que d’envoyer ton CV par Internet. Mais t’as 1 chance sur 10 qu’on te rappelle, et 100% de chances que ce soit une compagnie au nom weird qui cherche quelqu’un pour les télécommunications aka appeler le monde pour vendre des affaires desquelles tu te calisses. Habille-toi, bouge ton cul et va-porter-ton-cv.

2. «Je vais pas texter le dude parce que je suis une petite lady bien fière. Je dois attendre 3 jours.»

K, on peut tu s’entendre que fuck la règle des 3 jours? Écrire au garçon que t’as envie de le revoir même si tu l’as connu la veille, ça change quoi au final? Peut-être que tu vas crever demain. Ou peut-être que lui aussi. On parle pas de mariage pis d’un condo à Brossard. Tu t’es bien entendu avec quelqu’un? Revois-le autant que ça te tentera. Si ça chie, ça chiera. So what ? Y’a toujours du positif à retirer de tout. Même d’un tas de marde.

3. «Je prends pas mes restes de bouffe au resto…juste les gens broke qui font ça.»

J’ai souvent pensé de cette façon, comme si j’étais millionnaire…So not. Alors que je devrais plutôt me dire que c’est malade de ramener mon reste de pizza à la maison car j’aurai un lunch pour demain. Parce que faire des lunchs c’est crissement plate. Sauf quand tu t’appelles Ricardo Larrivée. Lui, c’est clair qu’il capote à faire des lunchs. Ricky, adopt me.

4. «Je me suis obstinée avec ma mère. Je ne lui écris plus pour les prochains jours.»

Sérieux, rapport. Tes amis, ta famille et tes proches veulent ton bien. Si ces gens veulent autre chose que ça, ben tu ferais bien de faire un p’tit tri dans le tas. C’est normal les chicanes, les froids, les malentendus, peu importe comment tu nommes ça. Mais cultive pas un sentiment négatif pour un truc qui vaut même pas la peine. Appelle. Explique-toi.

Au final, c’est pas compliqué. Prends ton orgueil, chiffonne-le, déchire-le, pile-dessus et brûle-le. Promis que tu vas te sentir mieux.

Autres articles

Wishlist des fêtes du voyageur

adrien

J’ai accouché – Par Noémie Doyon

adrien

sapin

adrien

S’enfuir du désir de performance

adrien

Couper dans le gras de bacon

adrien

Yulife : pour un boost 100 % naturel

adrien