from-italy.com
Blog

On se prend pour acquis

Mon amour, je pense que notre amour se meurt. On se prend pour acquis, comme si la vie était éternelle. Comme si l’amour c’était normal, qu’il y avait rien de magique là-dedans. Les étincelles se sont envolées il y a déjà longtemps. Le travail, les enfants, les courses, le gym, le resto. Après toutes ces années, il n’y a plus rien d’extraordinaire là-dedans. On se voit mais on ne se regarde plus. On s’entend mais on ne s’écoute plus. On ne fait plus d’efforts parce qu’à quoi bon? Tu es là, je suis ici, pourquoi ça changerait? On s’est coulé les 2 pieds dans le béton en voulant rendre notre couple solide, en traversant des tempêtes, en se laissant vivre, en se laissant libre, tellement libre qu’on s’est occupé chacun de notre vie et puis on s’est oublié, on s’est éloigné, on s’est laissé aller. Maintenant, t’es tellement loin que j’ai l’impression que tu ne me vois plus. Je parle mais tu ne me comprends pas. Même quand j’crie, tu ne m’entends plus.  J’te crie que notre amour se meurt. Qu’on est un long fleuve tranquille qui s’assèche avec le temps. Je pleure notre amour passionné.

Mais finalement, j’pas mieux. J’te vois mais je ne t’entends plus. Tu m’aimes mais j’le sais plus. Comme si j’avais besoin de plus d’amour, d’une preuve, de plus de concret. Ça fait trop longtemps que tu m’aimes, on dirait que ça ne compte plus, que c’est devenu ordinaire. Tu pourrais me le dire mille fois que ça changerait rien. Il faut que je le vois. J’voudrais tellement que tu sois comme moi, que tu accordes autant d’importance aux mêmes choses que moi. Quand j’y pense, mon cœur fait mal. Pis depuis le temps qu’on est ensemble, je ne comprends pas pourquoi les mêmes choses que moi ne te tiennent pas plus à cœur que ça. Je ne comprends pas pourquoi je ne vaux plus quelques sacrifices.  Pis toi t’es là, tu me regardes et tu te demandes la même chose. Pourquoi tu ne vaux pas quelques sacrifices? Et ça finit qu’aucun de nous n’en fait, par ressentiment de ne pas en avoir reçu. On marche un à côté de l’autre dans la vie en se demandant qu’est-ce qu’on fait là. Si on ajoute à ça la routine, la fatigue, le stress,  ça finit qu’on se tape sur les nerfs. Tu dis que j’fais ma princesse et toi tu fais le roi qui n’en a rien à foutre de moi et tout dégénère. On retourne dans notre coquille, on fait la sourde oreille, et ça recommence. On reste avec notre ressentiment parce que c’est le seul sentiment qui nous reste en commun. Ça et un peu d’espoir. L’espoir de renverser la situation et de retrouver un peu de bonheur.

Parce que du bonheur, on en a eu et si on le veut vraiment, on en aura encore. Mais faut trouver un moyen. On ne peut pas revenir en arrière, on ne peut pas ignorer tout ce qu’on a traversé et tout ce que l’on a créé. Mais il faut trouver une façon de se voir autrement. Et ça, c’est le travail d’une vie. De notre vie. Si tu veux encore la passer avec moi.

Par Cyntia Roberge

Source photo

Autres articles

DIY : Déco à saveur estivale en 3 étapes faciles!

adrien

Belle avec toi Lulu- Par Julie

adrien

foodie

adrien

5 albums québécois à écouter dès maintenant

adrien

faire

adrien

Blush Lingerie

adrien